Trier et organiser la pharmacie

Par Home Organiser Alsace le 18 septembre 2016

Oui, c’est la rentrée, on a bien compris vu le nombre d’articles sur le sujet ! Je suis sûre que vous avez envie d’entendre parler d’autre chose, du coup...;) Donc aujourd’hui je vous propose de trier les médicaments et réorganiser l’armoire à pharmacie. D’abord, mettez de la musique pour vous motiver – par exemple : Bananarama “Venus” (c'est de circonstance pour la salle de bains, et en plus ca vous rappellera une pub qui fait penser à l’été !) 

Maintenant, rassemblez tous les médicaments, pansements, etc., en un seul endroit – sur la table de la cuisine, ou sur le plan de travail de la salle de bains s’il est assez grand. N’oubliez pas le tiroir de la table de nuit, les placards de la cuisine, le sac à main, etc.

Prenez un sac, et mettez-y les médicaments périmés ou ouverts depuis longtemps, pour les ramener à la pharmacie, afin qu’ils les recyclent proprement – ne les jetez surtout pas tout simplement à la poubelle ! Ils sont encore actifs pour partie, et pourraient polluer l’environnement. Voici la durée de conservation des médicaments ouverts :

  • Gouttes pour le nez, les yeux : on ne peut pas les garder une fois ouverts, car ils sont en contact avec des muqueuses qui les contaminent (même en faisant très attention à ne pas toucher les yeux quand on les verse).
  • Crèmes, gels, pommades : 1 an pour un tube ouvert, 6 mois pour les pots (où l’on met les doigts et qui sont donc contaminés – sauf si vous pensez à utiliser une cuillère par exemple pour vous servir;).
  • Comprimés : ils peuvent être conservés jusqu’à la date de péremption.

A l’avenir, essayez de penser à regarder, tous les 6 mois, les dates de péremption, et de ramener les médicaments périmés à la pharmacie (pour être sûrs de ne pas oublier, vous pouvez décider d’une date fixe – par exemple la veille de la Toussaint et le 1er mai, donc environ tous les 6 mois). De façon générale, évitez de ré-utiliser un médicament qui vous a été prescrit, car même si vous pensez que c’est la même maladie, ce n’est pas forcément le cas. Si le médecin vous prescrit le même, qu’il vous en reste et qu’il est encore bon, alors vous pourrez l’utiliser. C’est donc intéressant de regarder ce qu’il y a dans l’armoire à pharmacie avant d’aller voir le médecin (vous pouvez faire une photo avec votre smartphone avant de partir, maintenant que votre pharmacie est bien rangée, vous pouvez voir d’un coup d’œil le contenu).

Comme le(s) placard(s) où étaient stockés vos médicaments est(sont) vide(s), vous pouvez en profiter pour nettoyer les étagères.

Maintenant, réfléchissez : où allez-vous ranger les médicaments ? La salle de bains n’est pas forcément l’endroit le plus adapté, à cause de l’humidité. Idéalement, il vous faut un endroit facilement accessible, mais pas par les enfants… Un placard en hauteur est donc recommandé, dans le couloir par exemple. Sinon les toilettes peuvent être un bon compromis, avec un placard peu profond, pour que puissiez bien voir tout ce qu’il y a dedans. Par contre, les pansements peuvent aller dans la salle de bains, à côté d’une paire de ciseaux et du désinfectant – car en règle générale, il faut d’abord passer la plaie sous l’eau, il vous faut donc un lavabo à proximité. Ma mère garde même des pansements dans son tiroir de cuisine, car c’est vrai que c’est là qu’on a le plus de risques de se couper… Elle évite ainsi de mettre des gouttes de sang partout en allant jusqu’à la salle de bains (pas bête, non ?;)

De même pour la crème anti-brûlure (type Biafine) : c’est dans la cuisine que l’on risque le plus de se brûler. Et il y a là aussi de l’eau à disposition – pour mémoire, en cas de brûlure, il faut d’abord passer sous l’eau en respectant la règle des trois 15 : de l’eau à 15 degrés (= fraîche mais pas froide), pendant 15 minutes, à 15 cm de la brûlure. Si la brûlure est très importante (plus large que la taille de la main), ou concerne un enfant, il faut aller chez un médecin ensuite. A vous de voir si vous avez l’endroit adéquat dans votre cuisine pour les pansements et la crème (si votre appartement n’est pas très grand, la salle de bains peut convenir aussi). Enfin, si vous bricolez beaucoup, là aussi, des pansements près du coin bricolage pourraient être utiles, si vous avez de l’eau à proximité.

Autre sujet : comment allez-vous organiser les médicaments ? Le plus simple serait de les classer par thème :

  • Anti-douleurs : aspirine, paracétamol, ibuprofène, …
  • ORL (nez, gorge, oreille) : sirop et pastilles pour la gorge, sprays pour le nez, …
  • Système digestif : anti-nausées, anti-vomissements, anti-douleurs (type Spasfon), aide à la digestion (citrate de bétaïne)
  • Peau : crème anti-moustique, crème apaisante pour les piqures de moustiques (type Apaisyl), crème pour les peaux irritées (type Homéoplasmine), crème contre les coups (à l’Arnica), crème contre les douleurs musculaires (élongations, …)
  • Et bien sûr le thermomètre !

Il faut aussi bien séparer les médicaments pour les enfants… Le plus simple est de les mettre sur une autre étagère dans la même armoire, voire dans un autre placard (si les enfants ont leur propre salle de bains / toilettes, par exemple).

Pour votre classement des différents types de produits, vous pouvez utiliser des petites boîtes (de la taille d’une boîte à chaussures), ou bien (si votre étagère est assez grande), faire des lots séparés les uns des autres par quelques centimètres vides.

Pensez bien à garder les boîtes (pour la date de péremption) et les notices. Vous pouvez noter la date d’ouverture au marqueur sur la boîte, pour bien repérer les produits qui sont déjà ouverts. Personnellement je note aussi sur la boîte pour quoi ça a été prescrit (par ex. « otite » ou « conjonctivite ») – car les noms des médicaments ne sont vraiment pas parlants, et les notices pas toujours claires non plus… Et je note aussi pour quel enfant c’était (car j’en ai 2 dont un bébé, les médicaments ne sont pas les mêmes).

Dernier conseil : dans votre armoire à pharmacie, vous pouvez placer des informations utiles (sous forme d’un petit carnet par exemple, ou encore d’une feuille scotchée sur la porte) : le numéro de téléphone des urgences (15 depuis un téléphone fixe, 112 depuis un portable) et du centre anti-poison, de SOS médecins, des urgences pédiatriques, les horaires et le numéro de téléphone de votre médecin généraliste / du pédiatre, de la pharmacie du quartier, du dentiste, …

Bravo ! Vous avez vidé et rangé ! Vous pouvez finir en nettoyant le sol, où vous avez certainement fait voler de la poussière en vidant les placards. Il vous reste aussi à amener le sac des médicaments périmés jusqu’à l’entrée, pour le déposer dès demain à la pharmacie ! (et surtout pas à portée de main des enfants !)

C’est tout pour aujourd’hui, vous pouvez vous féliciter et admirer le résultat ! Bonne journée !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !